Un blog qui moralise

Posté par mediatic le 9 octobre 2008

Une de mes correspondantes sur hi5 m’a renvoyé l’adresse d’un « blog qui fait rage sur Paris » (http://temoignage243.skyrock.com) et où on pouvait lire l’histoire d’une fille qui transmettais le sida pour se venger.

Intrigué, je lis l’histoire jusqu’au bout. A la fin, je suis partagé entre douter et croire. L’histoire contient quelques incohérences qui tendraient à attester qu’elle est fausse. Mais, la description des réalités dans le milieu des jeunes congolais en Europe me fait penser que l’histoire peut être vraie.

Surtout, l’histoire évoque une situation grave d’une fille qui décide de répandre le sida autour d’elle pour se venger après l’avoir attrapé au cours d’une vie dissolue. La fin me laisse assez perplexe. Mais comme l’adresse du blog a été donnée, je décide par curiosité d’aller voir de mes propres yeux si la fille a fait d’autres « révélations » en plus de celles contenues dans l’histoire que je viens de lire.

Et, très rapidement, je tombe sur un autre post qui explique que l’histoire qui m’a fait frémir est une invention de son esprit. Je soupire mais je voudrais, en même temps, comprendre ses motivations. L’histoire a en effet soulevé un débat. Près d’un millier de personnes y ont réagi. Pour critiquer, condamner, donner des conseils… Des personnes qui font justement partie de cette catégorie qui se désintéresse peu à peu des médias traditionnels. Je me rends ainsi compte que l’objectif de l’auteur, c’était celui-là : susciter un débat, amener les gens à sortir de leur indifférence pour s’intéresser à ce drame qu’est le sida (et ses maux collatéraux) et dont l’éradication requiert un engagement des individus. Et pour s’interroger sur leur propre attitude.

Vu sous cet angle, je me dis que l’auteur de l’histoire a réussi ce que nombre de médias traditionnels n’arrivent pas à obtenir : faire que les gens se sentent concernés par ce qu’ils lisent. N’est-ce pas un très bon usage de ces nouvelles technologies dont on ne sait pas toujours ce qu’on peut en faire ou ce qu’on peut en gagner ?

Je salue donc l’initiative de l’auteur de ce « témoignage ». Si chacun d’entre nous peut trouver, selon ses préoccupations, un usage si utile des NTIC…    

Publié dans Actu des TIC | 3 Commentaires »

Un prix de journalisme pour Medi@tic ?

Posté par mediatic le 3 octobre 2008

« C’est Monsieur Gratien Kitambala ? Je vous appelle pour vous informer que vous êtes nominé pour le Prix du Journalisme de Développement qu’organise le bureau RDC du PNUD. Veuillez passer cet après-midi en notre bureau pour retirer votre lette et votre invitation ». 

Ce coup de fil, je l’ai reçu ce mercredi matin, alors que je venais d’arriver au bureau. Je suis resté pensif un moment. Une très bonne nouvelle pour notre jeune journal. La perspective de décrocher un prix m’a fait flotter pendant quelques minutes. La reconnaissance des pairs est la meilleure des récompenses pour un journaliste. Or, le Comité d’organisation de ce prix comprend l’Observatoire des Médias Congolais (OMEC), le PNUD et l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC). Si ces structures vous accordent une reconnaissance à travers un prix, il y a de quoi jubiler. 

Mais, nous n’en sommes pas encore là. C’est le 17 octobre que le jury publiera la liste des lauréats. En attendant, il nous est permis de rêver. L’article qui pourrait nous valoir un prix est intitulé : « Promotion des NTIC en RDC : Après la volonté politique, les actions concrètes? ». Il se rapporte à une série de déclarations et d’initiatives prises par le gouvernement, notamment à travers le ministère des Postes, Téléphones et Télécommunications en vue de faciliter « l’accès du pays aux nouvelles technologies de l’information et de la communication »

Dans la note de motivation que j’ai rédigée pour accompagner ma candidature, on pouvait lire ceci : « La seconde raison [de ma participation au concours] est que les centres d’intérêt retenus par le PNUD recoupent mes préoccupations de tous les jours non pas seulement en tant que journaliste mais aussi en tant qu’humain sensible à la situation du milieu dans lequel j’évolue. Et si les nouvelles technologies, sur lesquelles porte l’article que j’ai décidé de proposer au concours, ne figurent pas spécifiquement dans les thèmes proposés, je pense qu’elles se retrouvent dans le thème de « la promotion de la gouvernance démocratique » étant donné que les nouvelles technologies de l’information encouragent la participation citoyenne et le contrôle démocratique que la population peut exercer sur les dirigeants ». 

Rendez-vous donc le 17 octobre pour l’heure de vérité.    

 

 

Publié dans News | Pas de Commentaire »

A peine dix ministères congolais en ligne

Posté par mediatic le 2 octobre 2008

Le ministère congolais de la Justice et des Droits Humains a lancé hier avec pompe son site internet (www.justice.gov.cd). Il vient s’ajouter sur la jusqu’ici courte liste des ministères congolais – à peine 10 sur 33 – qui ont décidé d’exister sur la toile. Une illustration de la difficulté de circulation de l’information officielle en République Démocratique du Congo.

Pour les journalistes, les chercheurs et autres simples personnes intéressées, il faut donc se rendre dans ces administrations pour espérer recueillir la moindre petite information. Lorsqu’on connaît la tendance des administratifs et des politiques congolais à confondre renseignement et secret d’Etat, on comprend la difficulté à laquelle sont confrontés les professionnels des médias dans la quête de l’information.

Pourtant, l’article 24 de la Constitution de la RDC garantit la libre information à tous les Congolais. Mais, dans la pratique, c’est le parcours du combattant. Les journalistes à la quête de l’information sur le fonctionnement des institutions s’entendent parfois demander de quoi ils se mêlent. Comment, dès lors, informer le peuple qui est présenté comme le souverain primaire à qui les mandataires politiques doivent rendre compte ?

 

Peut mieux faire

 

Les deux premières institutions de la République (www.presidentrdc.cd, www.parlement-rdc.org) disposent de leurs sites internet bien fournis mais dont les mises à jour ne se font pas toujours à temps alors que la disponibilité de certains contenus fait parfois défaut. Ce qui fait que certaines rubriques restent encore vides pour des informations dont le public tout autant besoin. Le site du Président de la République n’est, par exemple, pas à jour concernant les textes légaux  alors que la rubrique figure sur en bonne place sur la page d’accueil. Par ailleurs, il n’existe pas encore un portail national où ceux qui cherchent des informations sur la RDC peuvent facilement se retrouver.

Au cours d’une de ses réunions, le gouvernement avait décidé d’encourager l’informatisation des services publics. D’autre part, le ministère des Postes, Téléphone et Télécommunications s’est investi pour la finalisation d’une législation adaptée dans le domaine des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Mais, le processus paraît d’une certaine lenteur et les résultats se font encore attendre. Conséquence : la RDC accuse encore un important retard dans sa connexion aux autoroutes de l’information.

 

 

Publié dans News | 3 Commentaires »

Journaliste en danger dénonce l’attaque armée contre Molière TV

Posté par mediatic le 29 septembre 2008

Il y a trois jours nous annoncions un rebondissement dans l’affaire Molière TV contre TVS1. Nous ne savions pas qu’elle allait continuer à rebondir. Le dernier épisode de cette saga médiatique est cette « attaque armée opérée contre les installations de la chaîne de télévision privée Molière TV et qui s’est soldée par la rafle de tout le matériel de diffusion et le passage à tabac, sous menace des armes, de deux cameraman trouvés sur les lieux », selon un communiqué de Journaliste en Danger (JED). 

L’association de défense de la liberté de la presse rapporte en effet que, dans la nuit du vendredi 26 septembre 2008 peu après 2h00 du matin, une douzaine de Policiers en tenue et cagoulés ont débarqué, à bord de trois jeeps de la police de couleur blanche avec gyrophares et une Pick-up double cabine, dans le quartier Binza Pigeon à Kinshasa/Ngaliema où se trouvent logés, depuis quelques temps, les studios de Molière TV. Après avoir coupé l’électricité dans le quartier et dispersé les gens qui veillaient à un deuil, les policiers ont forcé l’entrée des studios de la chaîne de Télévision et emporté l’émetteur, les caméras et micros, les tables de mixage audio et vidéo, un PC de montage, des cassettes et DVD ainsi qu’un générateur. 

L’attaque contre les installations de Molière TV – dont les raisons officielles ne sont pas connues – intervient près de deux semaines après celle des installations de Global TV qui s’est produite dans des conditions similaires. 

Face à la multiplication et à la banalisation de ces actes de violence contre les médias, JED considère qu’un nouveau silence des autorités politiques et judiciaires congolaises équivaudrait à une prime à l’impunité et une caution donnée à ce qui apparaît, ni plus ni moins, comme une violence d’Etat contre des médias qui dérangent. 

L’association demande par conséquent au Procureur Général de la République, M. Mushagalusha Ntayondezi et à l’Auditeur Général des FARDC (Forces Armées de la RD. Congo), le Général Ponde Isambwa de diligenter toutes affaires cessantes, une enquête sérieuse afin d’identifier les exécutants et les commanditaires de cette énième attaque d’un média en pleine nuit par des éléments armés identifiés comme appartenant aux services de sécurité. 

Il y a lieu de rappeler que l’attaque contre Molière TV intervient quelques jours après que le responsable de cette chaîne, se fondant sur la décision de justice en sa faveur, avait commencé à émettre. 

 

Publié dans News | Pas de Commentaire »

1...2930313233...35
 

blogbladi |
sofianelebossdu0120041995 |
LA GUILDE DES RIRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rachida & Houria Hammadi
| magali10
| boumerdes