• Accueil
  • > News
  • > Rapport final du Forum Afrique sur la Gouvernance de l’Internet tenu du 6 au 8 septrmbre 2015 à Addis-Abeba

Rapport final du Forum Afrique sur la Gouvernance de l’Internet tenu du 6 au 8 septrmbre 2015 à Addis-Abeba

Posté par mediatic le 13 septembre 2015

images.thumbnailFORUM AFRIQUE SUR LA GOUVERNANCE DE L’INTERNET – AFIGF 2,015

06-08SEPTEMBER 2015

COMMISSION DE L’UNION AFRICAINE

ADDIS-ABEBA, ETHIOPIE – PROJET DE DOCUMENT FINAL

CONTEXTE DE AFIGF

Le forum sur la gouvernance de l’internet en Afrique est le forum multipartite de l’Afrique des acteurs d’Internet. Avec d’autres AF * (AfriNIC, AfTLD, AFNOG, Afren, sommet Afrique Internet, Afrique du CERT et du Sommet Afrique Internet), AfIGF porte les voix et les efforts du continent africain à l’ordre du jour mondial, tout en assurant que les avantages d’un société de l’information viable échoit à chaque Africain. Il a été officiellement lancé à Nairobi, au cours de la gouvernance de l’Internet mondial Forumi en 2011.

Le Secrétariat de l’AfIGF est hébergé conjointement par la Commission de l’Union Africaine et de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) à Addis Abéba, Ethiopie.

Le site Web du Forum est www.afigf.org. Il dirige actuellement la sortie de médias sociaux sur Twitter et Facebook.

OBJECTIF DE AFIGF 2015

AfIGF vise à être une plate-forme pour une approche multilatérale, multipartite, inclusive et de discussion multilingue sur les questions pertinentes à l’Internet dans les questions africaines de gouvernance en général et Internet en particulier.

Les objectifs spécifiques comprennent:

· accroître la sensibilisation et le renforcement des capacités sur la gouvernance de l’Internet pour les utilisateurs africains, à veiller à ce que toutes les parties prenantes soient bien préparés pour la contribution et de l’interaction.

· veiller à ce que les préoccupations de l’Afrique soient prises en compte dans le processus de l’IGF.

· Mettre en place un processus africaine coordonnée pour traiter les questions de gouvernance de l’Internet sur le continent.

· renforcer le modèle de dialogue multipartite sur la gouvernance de l’Internet en Afrique à travers des forums régionaux et nationaux.

· assurer une représentation multi-parties prenantes de toutes les régions du continent

·veiller à ce que tous les pays fassent partie des processus régionaux et lancent / renforcent le processus national.

· faciliter les échanges et les interactions nationales et régionales entre pays et régions dans le continent.

· faciliter la participation des parties prenantes africaines dans AfIGF et autres forums de gouvernance de l’Internet régionales et nationales appropriées.

· promouvoir l’utilisation des langues africaines dans le cyberespace.

 

PARTICIPATION

 

115 participants issus du gouvernement, du secteur privé, des universités, des instituts de recherche, communauté technique, les organisations de la société civile, les médias et les autres parties prenantes de plus de 41 pays ont participé à la 4e édition du forum Afrique sur la gouvernance de l’internet qui s’est déroulée du 06 au 08 Septembre 2015 à Addis-Abeba, Ethiopie co-organisée par la Commission de l’Union africaine et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA).

L’AfIGF 2015 a été officiellement ouvert par l’honorable Prof. HlengiweMkhize, la vice-ministre du ministère des Télécommunications et des services postaux de la République d’Afrique du Sud précédée par les mots de bienvenue du Dr Jimmy Ocitti Directeur, Information publique de la Commission économique des Nations Unies pour la gestion des connaissances pour l’Afrique (CEA)

 

Participation à distance

AFIGF 2,015 couru deux canaux à distance simultanées de participation:

1. plateforme Livestream, avec le soutien du Bureau africain Internet Society

2. plateforme Twitter avec le soutien de bénévoles AFIGF.

3. Trois pôles distants, à l’Université de Jos, la Gambie et l’Ouganda ISOC sponsorisés par l’Agence du NEPAD.

Il y avait 30 participants distants.

PARTENAIRES

Le quatrième édition Afrique IGF était organisé par la Commission de l’Union africaine et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique avec les soutiens de :

· AfriNIC

· L’Agence du NEPAD

· Registre ZACentral

· Association for Progressive Communications

· Internet Society – ISOC

· ICANN

· Fédération internationale des associations de bibliothécaires – IFLA

· Google

· Open Society Initiative pour l’Afrique australe

ATELIERS PRÉ-CONFÉRENCE

Cinq ateliers de pré-conférence ont été organisés

1. SMSI + 10: APC en collaboration avec le Ministère des TIC de l’Egypte, l’ASC et KICTANet

2. Accès à l’information et de la connaissance – La Bibliothèque Virtuelle Africaine et Réseau d’information (AVLIN): CEA

3. L’Internet et les droits de l’homme: l’accès à l’Internet en Afrique comme un droit humain fondamental

4. Les besoins de renforcement des capacités pour la gouvernance de l’Internet et Internet dialogues sur les politiques publiques – Agence du NEPAD

5. Etude Internet de l’UNESCO – Pertinence de droits de l’homme en ligne

Il est également intéressant de noter que l’École africaine sur la gouvernance de l’Internet a été organisée avant l’IGF Afrique. Il y avait un programme Genre et gouvernance de l’Internet Exchange qui était parallèle à l’école.

PROCESSUS DES IGF MONDIAUX, RÉGIONAUX ET NATIONAUX

 

Le Forum a reçu des rapports et des évaluations liées aux processus en cours de la gouvernance de l’Internet à partir de

· L’IGF Afrique centrale

· Est AfricanIGF

· IGF Afrique de l’Ouest

· Afrique australe IGF

RÉSUMÉ DES SÉANCES

 

Le AfIGF a reçu des présentations d’experts sur:

 

· L’avenir de l’IGF et de la Déclaration de l’Union africaine sur les IG

· Raccorder le prochain milliard (s)

· Aborder les questions de cybersécurité, y compris SPAM

· L’accès du public à l’information et des connaissances dans le contexte de l’ODD

· Droits de l’homme sur l’Internet

· SMSI + 10

· Transition Stewardship IANA

· Neutralité du Net et ses implications

· Améliorer la coopération multipartite

· Développement durable et de l’économie Internet

· L’IGF africaine: La voie à suivre

DISCUSSIONS

Ce suivi après les présentations ont permis aux participants d’arriver à un certain nombre de recommandations clés.

RECOMMANDATIONS

Connexion des prochains milliards

1. Connecter ceux qui ne sont pas encore connectée nécessite la coopération entre toutes les parties prenantes, à la fois au niveau national et au niveau des institutions régionales telles