• Accueil
  • > News
  • > Le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile atteindra 4,6 milliards fin 2009

Le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile atteindra 4,6 milliards fin 2009

Posté par mediatic le 13 octobre 2009

stattlphonieen2009.jpg

D’après les dernières statistiques de l’UIT, publiées dans le rapport « Le monde en 2009: faits et chiffres relatifs aux TIC », le secteur des TIC connaît dans de nombreuses régions du monde une croissance rapide, alimentée essentiellement par la technologie mobile, qui touche aussi bien le nombre d’abonnements mobiles cellulaires et les réseaux large bande fixes et mobiles que les taux de pénétration de la télévision et de l’ordinateur.

Ces toutes dernières données, prévisions et analyses sur le marché mondial des TIC, qui sont très complètes, montrent que le marché de la téléphonie mobile poursuit son essor, puisque le nombre d’abonnés dans le monde devrait atteindre 4,6 milliards à la fin de l’année, tandis que celui des abonnés au large bande mobile devrait franchir la barre des 600 millions en 2009, après avoir dépassé le nombre d’abonnés au large bande fixe en 2008.

Les technologies mobiles contribuent grandement à élargir l’accès aux TIC dans les pays en développement et plusieurs pays lancent et commercialisent à présent des réseaux et des services IMT2000/3G. Toutefois, les statistiques de l’UIT font également ressortir des disparités importantes d’une région à l’autre, les taux de pénétration du large bande mobile demeurant peu élevés dans de nombreux pays africains et dans d’autres pays en développement.

Plus d’un quart de la population mondiale est désormais connectée et utilise l’Internet. De plus en plus d’utilisateurs optent par ailleurs pour l’accès Internet à haut débit et le nombre d’abonnés au large bande fixe a plus que triplé, passant de 150 millions en 2004 à environ 500 millions fin 2009 d’après les estimations.

Le contraste entre la progression rapide de l’Internet à haut débit dans les pays développés et la situation dans les pays en développement est saisissant. En Afrique par exemple, on ne compte qu’un seul abonné au large bande fixe pour 1 000 habitants, contre 200 abonnés environ pour 1 000 habitants en Europe. C’est en Afrique, région où les niveaux de revenu sont les plus bas, que les prix relatifs des services TIC (notamment du large bande) sont les plus élevés. Il ressort du rapport que le premier marché du large bande fixe au monde est celui de la Chine, qui a devancé son plus proche rival, les Etats-Unis, à la fin de 2008.

Selon les estimations de l’UIT, trois quarts des ménages possèdent aujourd’hui un téléviseur et plus d’un quart de la population mondiale (soit près de 1,9 milliard d’habitants) a accès à un ordinateur personnel. Cela montre qu’il existe un immense marché potentiel des dispositifs issus de la convergence dans les pays en développement, où le taux de pénétration de la télévision est déjà élevé, à un moment où les marchés de la téléphonie mobile, de la télévision et de l’Internet tendent à s’interpénétrer. Comme l’a déclaré

Dr Hamadoun Touré, Secrétaire général de l’UIT: « Les TIC sont essentielles dans les pays en développement, pour permettre à tout un chacun de participer pleinement à l’économie du savoir du XXIe siècle. Nous avons constaté des incidences concrètes sur des services tels que la santé et l’éducation sur des marchés où les TIC enregistrent une forte croissance. »

Dans le système des Nations Unies, l’UIT est la principale source de données et de statistiques sur les TIC comparables à l’échelle internationale. La Division des informations et statistiques sur le marché du Bureau de développement des télécommunications (BDT) collecte, harmonise et diffuse plus de 100 indicateurs sur les télécommunications et les TIC, portant sur plus de 200 pays dans le monde. Ces données sont accessibles en ligne par l’intermédiaire du portail L’Oeil sur les TIC, sur CD-ROM et sous forme de publications imprimées. La Division des informations et statistiques sur le marché publie régulièrement des rapports analytiques décrivant les dernières tendances dans le secteur. Elle suit également l’évolution de la fracture numérique et a mis au point des outils de recherche comparative des meilleures méthodes qui sont très utilisés, dont l’Indice de développement des TIC (IDI).

Sami Al Basheer, Directeur du Bureau de développement des télécommunications, a déclaré: « Une telle croissance aussi bien dans les pays développés que dans les pays en développement est encourageante, mais la fracture numérique reste importante et une fracture au niveau du large bande est en train d’apparaître, à laquelle il faut remédier sans tarder. Des chefs d’Etat et des dirigeants du secteur vont collaborer, à l’occasion d’ITU TELECOM WORLD 2009, pour déterminer les politiques et les réglementations propres à appuyer et à encourager la croissance future des TIC dans le monde. L’UIT, par l’intermédiaire de son Secteur du développement, s’emploie avec toutes les parties prenantes à promouvoir le développement des services TIC pour toutes les couches de la société et dans toutes les régions du monde ».

Source: UIT


Une Réponse à “Le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile atteindra 4,6 milliards fin 2009”

  1. Peutêtre dit :

    Et au Congo? Y-a-t-il des chiffres disponible de l’UIT concernant le Congo?

Laisser un commentaire

 

blogbladi |
sofianelebossdu0120041995 |
LA GUILDE DES RIRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rachida & Houria Hammadi
| magali10
| boumerdes