• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 8 octobre 2009

Posté par mediatic le 8 octobre 2009

s6303658.jpg

Abandonnés de tous, les journalistes de Kinshasa ont quand même marché

Je dois vous avouer que j’ai été vraiment déçu. En fait, j’en ai eu pour mes illusions. Je m’attendais à assister à une mobilisation de toutes les forces vives pour accompagner les journalistes lors de leur marche de protestation contre les violences et assassinats à répétition dont les membres de la profession sont victimes ces dernières années. Il n’y a rien eu de tout cela. Les journalistes se sont retrouvés tous seuls dans leur marche. Il n’y avait ni les consommateurs des médias qui sont les destinataires ultimes de notre travail, ni les politiques, les sportifs ou les musiciens qui usent et abusent de nos colonnes, de nos antennes pour se faire ou entretenir leur notoriété. Ni les syndicats qui auraient pu, logiquement, se joindre à notre cause. Ni les démocrates de tout bord qui crient à longueur de journée leur préoccupation quant à l’évolution du processus démocratique en République Démocratique du Congo. Ni les étudiants des facultés de journalisme et de communication qui, une fois leur formation terminée, partageront le sort – pas toujours enviable -  de ces « chevaliers de la plume ».
N’empêche. La marche des journalistes à Kinshasa a bel et bien eu lieu. Point de départ, l’avenue de la Presse, en bas de l’immeuble où siège l’UNPC. Point de chute, le Palais du Peuple, siège du Parlement. Quel message les professionnels des médias voulaient-ils transmettre à travers cette marche? « Par cette mobilisation, les journalistes entendent interpeller les dirigeants du pays, afin qu’ils prennent en main leurs responsabilités, qui devront s’accompagner d’une nouvelle stratégie de sécurisation. Il est grand temps d’accorder tous les moyens nécessaires pour des enquêtes sérieuses qui permettront de faire éclater la vérité sur les assassinats de journalistes et menaces qui pèsent sur la profession », rapporte un communiqué de l’UNPC. Voilà ce qui est bien dit. Mais, les concernés comprendront-ils ce message? Prendront-ils, comme le recommande le communiqué, « leurs responsabilités ». Wait end see.
La leçon que j’ai retenue à l’issue de cette marche est que nous les journalistes, nous devons apprendre à être tous seuls dans nos combats. Nous avons beau être des « chiens de garde de la démocratie », tous ceux qui attendent de cette démocratie qu’elle change le sort du pays pensent rarement à nous jeter des fleurs, encore moins à nous assister, à nous accompagner. Pourtant, il est vrai que sans une presse libre et indépendante, il n’y a pas de réelle liberté d’expression et donc il y a peu de chance d’avoir une démocratie viable. Quand est-ce que les Congolais le comprendront-ils?

Publié dans News | 2 Commentaires »

 

blogbladi |
sofianelebossdu0120041995 |
LA GUILDE DES RIRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rachida & Houria Hammadi
| magali10
| boumerdes