• Accueil
  • > News
  • > Un financement de la Banque Mondiale pour aider le secteur des TIC en RDC

Un financement de la Banque Mondiale pour aider le secteur des TIC en RDC

Posté par mediatic le 7 octobre 2009

internetenafrique.jpg

Pour une bonne nouvelle, il s’agit effectivement d’une bonne nouvelle. La Banque mondiale (BM) a annoncé mardi avoir approuvé un programme de télécommunications à haut débit en fibre optique en Afrique centrale (programme CAB) de 215 millions de dollars américains pour contribuer au développement des télécommunications à haut débit en fibre optique dans la région, rapporte l‘agence Chine Nouvelle. « Ce programme aidera les pays d’Afrique centrale à développer leurs télécommunications à haut débit en fibre optique afin d’augmenter la disponibilité de l’Internet haut débit et de réduire les coûts des utilisateurs finaux », a déclaré la BM dans un communiqué. Le programme aidera également les pays à harmoniser les lois et les règlements qui dirigent le secteur des techonologies de l’information et des télécommunications (TIC), a ajouté la banque. Le programme CAB est soutenu conjointement par la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAD).

Les Congolais ont toutes les raisons de se réjouir face à cette annonce qui, dès qu’elle se traduira dans le concret, répondra à des problèmes réels auxquels le pays est confronté pour la promotion de son secteur des TIC. L’Office Congolais des Postes et Télécommunications (OCPT) a entrepris un ambitieux programme d’implantation de la fibre optique dont, selon les premières annonces faites par les autorités de cet office, les premiers résultats devaient être présentés au public en ce mois d’octobre. Nous espérons ne pas les attendre trop longtemps.

Concernant « les lois et règlements qui dirigent le secteur des TIC », la RDC traîne aussi les pieds de ce coté là. Un projet de loi avait été élaboré par un consultant du COMESA et discuté avec les différents acteurs du secteur depuis plus d’une année. Il n’a toujours pas été validé pour être présenté au parlement. Sans doute que l’appui financier de la Banque Mondiale permettra d’accélerer le processus et de permettre à la RDC de se doter, enfin, d’une loi sur les TIC. Et il faut dire qu’il y a urgence, au regard du retard que le pays a accumulé dans ce secteur qui, pourtant, devrait générer d’importants bénéfices et contribuer à la relance de l’économie nationale dans un secteur autre que celui des ressources minières.

Secteur à fort potentiel de croissance

Depuis plusieurs années déjà, la Banque Mondiale encourage la RDC à mettre de l’ordre dans ce secteur « à fort potentiel de croissance » pour en tirer les bénéfices attendus. Au cours d’un séminaire qu’elle a organisé l’année dernière en collaboration avec le ministère des PTT, la Banque Mondiale notait, par exemple, que plus de 500 millions de dollars avaient été investis par les opérateurs mobiles entre 1998 et 2006. Or, à ce jour, à peine 10% des Congolais ont accès au téléphone mobile et moins de 1% à internet. En d’autres termes, les besoins sont encore immenses et les opportunités importantes en terme d’investissements, de création d’emplois, de taxes pour l’Etat et d‘incidences diverses sur l‘économie et le social… Alors, messieurs et mesdames les décideurs, voilà une opportunité à ne pas manquer. Veillez à obtenir notre part dans cet important financement de la Banque mondiale et à nous aider à en tirer le plus grand profit. Pour l’intérêt du pays.  

Une Réponse à “Un financement de la Banque Mondiale pour aider le secteur des TIC en RDC”

  1. Banque dit :

    L’investissement dans les infrastructures et les moyens de télécommunication est essentiel.

Laisser un commentaire

 

blogbladi |
sofianelebossdu0120041995 |
LA GUILDE DES RIRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rachida & Houria Hammadi
| magali10
| boumerdes