• Accueil
  • > News
  • > Nos enfants sont-ils en sécurité sur internet?

Nos enfants sont-ils en sécurité sur internet?

Posté par mediatic le 15 mai 2009

Des enfants et l'ordinateur

Cette année, pour célébrer la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information qui intervient le 17 mai de chaque année, le Conseil de l’UIT a choisi le thème: « La protection des enfants dans le cyberespace ». Le thème de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information cette année a pour objet de faire en sorte que les enfants puissent avoir accès en toute sécurité à l’Internet et à ses ressources considérables, sans craindre de tomber entre les mains de prédateurs dénués de scrupules dans le cyberespace. A cette occasion, nous reproduisons ici un article publié dans la version papier de Medi@tic

Nos enfants sont-ils en sécurité sur internet?

Grâce à certains fournisseurs d’accès, internet est en train de se faire une place dans notre vie de tous les jours. Pour certains – même s’ils sont encore ultra-minoritaires, nous l’avons déjà dans nos maisons. Les cybercafés des grandes villes ne désemplissent pas de clients se recrutant dans diverses catégories sociales et ayant divers centres d’intérêt. Il y a des adultes et des jeunes, des travailleurs, des étudiants et des élèves, des diplômés d’université et des nouveaux apprenants… Avec le boom de la téléphonie et la diversification des offres de services des opérateurs du secteur, internet commence déjà à bouleverser nos habitudes de vie. Des changements qui suscitent espoir quant aux nombreuses opportunités qu’offre le cybermonde. Mais aussi des inquiétudes liées non pas seulement à la peur de l’inconnu mais aux usages peu orthodoxes que certains font d’internet. D’où les questions que de nombreux parents se posent, surtout en cette période de vacances. Faut-il laisser mon enfant se hasarder seul dans ce labyrinthe aux nombreuses surprises ? Quels avantages peut-il en tirer pour son éducation, sa formation ?

De nombreux parents congolais ne savent pas encore à quoi s’en tenir, vu la nouveauté que représente internet dans notre société. Chacun y va donc de sa méthode pour garantir la sécurité à son enfant sur internet. Ci-dessous quelques exemples qui illustrent le désarroi de certains parents mais aussi leur volonté à trouver des voies de sortie face à une situation devant laquelle ils n’entendent pas baisser les bras. «Pour mes enfants, faute de connexion internet à domicile j’ai pris un abonnement à un cybercafé et par, mesure de prudence, je les fais accompagner d’une grande personne pour surveiller qu’ils n’accèdent pas à n’importe quel site. J’avoue qu’en cas de navigation à domicile c’est quand même assez compliqué», reconnaît Geneviève Inagosi, journaliste et mère de famille.

«Ici aux Etats-Unis, par exemple, il  y a des films de sensibilisation des parents pour veiller sur leurs enfants lorsqu’ils sont connectés et ce qu’ils font de l’internet. Beaucoup de petites filles ou fillettes sont victimes de pédophilie, de viol et les contacts sont pris sur internet. A Kinshasa, je me rappelle avoir chassé des enfants de 14, 13 et 12 ans d’un cyber à Matonge-Victoire parce qu’ils avaient payé seulement pour voir les porno. Et le gérant ne savait pas. Quand je me suis rendue compte de ce qu’ils faisaient, je leur ai dit que je connaissais leurs parents et transmettrais l’info. Donc, l’internet est comme un couteau à double tranchant. Moi lorsque je dois envoyer des photos c’est un enfant de 10 ans qui m’aide à brancher et à insérer puis enregistrer les photos», explique pour sa part Céline Butuena, journaliste congolaise vivant aux Etats-Unis. Pour Jérôme Mulamba, cadre dans une entreprise de la place, les parents doivent prendre le temps de bien introduire leurs enfants dans le monde des nouvelles technologies. En d’autres termes, leur expliquer clairement ce qu’ils peuvent en gagner et les risques qu’ils courent s’ils y vont pour chercher autre chose que ce qui peut leur être utile. «Etant donné qu’on ne peut pas les surveiller à tout bout de champs et à défaut de disposer de logiciels de surveillance partout où ils passent, il faut utiliser leur conscience», conseille-t-il. Pour lui, la bonne information est un outil important pour faciliter la relation entre les enfants et l’internet. Et pour ceux des parents qui ne connaissent pas non plus grand chose de ces nouvelles technologies, il conseille d’orienter les enfants vers des structures – et il y en a de plus en plus – qui encadrent les jeunes dans ce secteur.
La question de la sécurité des enfants sur l’internet est, il faut le reconnaître, une préoccupation mondiale. Le Secrétaire général de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), M. Hamadoun Touré s’est entretenu à ce sujet avec le fondateur de Microsoft, Bill Gates. Evoquant le Programme mondial cybersécurité mis en place par l’UIT, il a insisté sur l’importance de la sécurité de l’Internet pour les enfants et a parlé de ses projets de création d’une coalition mondiale pour assurer la protection des enfants dans le cyberespace.
La République Démocratique du Congo qui est en train de se doter d’une législation adaptée en la matière devra instamment veiller sur cet aspect des choses. Aux parents aussi de s’impliquer.

2 Réponses à “Nos enfants sont-ils en sécurité sur internet?”

  1. Brigitte Mopane dit :

    C’est ça l’autre face de l’internet : elle renforce vos connaissances , vous ouvre la porte des autres cultures parce que étant une mine d’informations pour tous les secteurs; il réduit les distances,il est un instrument de travail incontournable aujourd’hui….mais l’internet est dangereux justement pcq il met à la disposition de tout le monde des informations de tout genre, il suffit d’un clic.on en a pour tous les goûts … …pornographie, magie, prostitution, arnaque de tout bord.ce qu’il faut faire dans nos cybercafés, c’est de veiller sur les jeunes internautes pour éviter tout dérapage…

  2. maitre bukuku dit :

    En dépit de tout ce que ns pouvons faire, je pense qu’il faut descendre dans les écoles et les fac. La plus part des parents que ns sommes ne maitrisent pas encore les ntic, donc on est désarmé pour protegé nos petits. Le logiciel de contrôle parental existe déjà mais certains parents que ns sommes n’ont jamais entendu parlé ou utilisé.
    Le Mnistère de l’EPSP doit s’impliquer.
    Sur le plan légal, le législateur congolais est en déphasage par rapport à cette problématique de la cyber sécurité en général et en particulier la protection des enfants dans le cyber espace congolais.
    Lui aussi doit être recyclé et sensibilisé.
    Le code pénal congoloais considère encore le vol comme la soustration d’un bien appartenant à autrui et exige encore un élément matériel. Et qu’aujourdh’hui ns somme dans monde immatériel. Comment peut coincé un cyber criminel ?D’où un toiletage nécessaire du conde pénal congolais et de la procédure pénale por les adapter à l’économie numérique.
    le Ministère des PTT se bat pour mettre sur pied un cadre juridique fédérateur des toutes les NTIC mais il se heurte à la résistance des gros lobbies qui préfèrent le statu quo et maintiennent le secteur dans cette inertie.
    Aujourdh’hui la fibre optique arrive, cela signifie que ns pouvons avoir l’internet à moindre coùt dans nos maison l’internet avec toutes les conséquences sur la sécurités de nos enfants. Autant se préparer maintenant.
    J »‘aimerai rencontrer d’autres juristes qui s’interessent aux questions de cyber sécurité.
    Votre réaction

Laisser un commentaire

 

blogbladi |
sofianelebossdu0120041995 |
LA GUILDE DES RIRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rachida & Houria Hammadi
| magali10
| boumerdes