• Accueil
  • > News
  • > Le signal de RFI menacé de coupure à Kinshasa

Le signal de RFI menacé de coupure à Kinshasa

Posté par mediatic le 28 avril 2009

Journalistes de RFI

Selon le sondage Les Points publié par Le Soft International dans son édition du mardi 28 avril 2009, Radio France Internationale (RFI) est la radio la plus suivie de Kinshasa. Cela, du fait de la qualité et de la diversité de ses programmes. Les auditeurs de cette radio ont malheureusement du mal à la suivre ces derniers jours en FM, le signal n’étant pas toujours disponible. Les plus obstinés se rabattent sur le signal FM en provenance de Brazzaville malgré sa faible qualité.

Nombreux sont ceux qui, dès lors, s’interrogent sur l’explication de ces perturbations. Il est vrai que, souvent, lorsqu’il pleut à Kinshasa, il faut attendre quelques heures avant de retrouver le signal de cette radio. La forte pluie qui s’est abattue sur Kinshasa ce week-end pourrait donc être une explication.

D’autres trouvent des explications dans les difficiles relations qu’entretient RFI depuis quelques temps avec les officiels congolais. Ils en donnent pour preuve la dernière interview que le ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende, a accordée à la Radiotélévision Groupe L’Avenir (RTG@) le week-end dernier. Le ministre Mende a relevé une suite de « griefs » à l’encontre de la  »radio mondiale ». Notamment:

- le mauvais traitement par RFI des informations en rapport avec l’élection du nouveau bureau de l’Assemblée nationale puisque la radio a évoqué une présomption de corruption des députés de la majorité

- des analyses qui, selon le ministre, souillent l’honneur du Gouvernement congolais et la diffusion de fausses nouvelles: le décès du président Kabila, la débâcle de l’armée à l’Est, l’incompétence des membres du Gouvernement…

Au regard de tous ces griefs, les responsables congolais, selon le ministre Mende, attendent l’arrivée à Kinshasa des responsables de RFI avec qui ils vont avoir des discussions sur la manière de la radio de traiter l’actualité relative à la RDC. Et si ces explications ne débouchent sur aucune issue satisfaisante pour les deux parties, a assuré Lambert Mende, il restera à interrompre le signal FM de RFI. Certains en arrivent à se demander si cette mesure n’a pas déjà été prise de manière préventive. Mais rien ne permet de l’affirmer.

Il faut rappeler que, pendant la guerre, bon nombre de Congolais accusaient RFI d’avoir carrément pris fait et cause pour leur ennemi et de faire partie des instruments de la guerre médiatique menée par le Rwanda. Ce dont la radio s’est, bien entendu, toujours défendue. En juillet 2006, en pleine période électorale, Ghislaine Dupont, spécialiste de la radio pour la région des Grands Lacs, n’avait pas reçu le renouvellement de son accrédication à cause de « sa manière partiale de traiter l’information ». C’est d’ailleurs, dit-on à Kinshasa, par elle que le scandale arrive toujours.

-    

Laisser un commentaire

 

blogbladi |
sofianelebossdu0120041995 |
LA GUILDE DES RIRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rachida & Houria Hammadi
| magali10
| boumerdes