• Accueil
  • > Archives pour janvier 2009

Un ordinateur portable à 10 (dix) $

Posté par mediatic le 31 janvier 2009

En réponse au XO de l’OLPC, le gouvernement indien va bientôt sortir un ordinateur portable qui aura un prix de vente de 10 (dix) dollars. 

ordinateurportable10dix.jpgCet ordinateur a été développé par divers étudiants et professeurs d’écoles indiennes qui annoncent que le portable est maintenant en phase de test final. Le Secretaire du ministre de l’Éducation indien parle d’une disponibilité sur le marché d’ici six mois.Si aucune caractéristique officielle n’a fait surface pour le moment, plusieurs sources parlent de 2 Go de mémoire, d’un module Wi-Fi et Ethernet, la possibilité de rajouter de la mémoire (grâce à une carte mémoire SD on imagine) et le tout ne consommerait que 2 W. Nous sommes particulièrement sceptique, mais ne demandons qu’à être impressioné. En attendant, le gouvernement est toujours en discussion avec divers partenaires pour la production de ces machines.

Le XO version indienne ? 

Ce projet a avant tout pour but de mettre un ordinateur dans les mains des enfants indiens et le gouvernement a annoncé qu’il financerait une partie des modèles destinés aux écoles du pays et qu’il espère aussi que des adultes en achètent pour en faire cadeau.Si jamais le gouvernement indien arrive réellement à sortir le produit qu’il promet, cela pourrait être un sacré coup dur pour l’OLPC (cf. « L’OLPC veut se prendre pour Google »). Au-delà de la concurrence qu’il représenterait, il serait aussi une claque monumentale aux ingénieurs de MIT qui n’ont pas pu fabriquer un portable à moins de 150 $. 

David Civera 

Publié dans Actu des TIC | Pas de Commentaire »

Pour vous mettre à l’abri des spams

Posté par mediatic le 28 janvier 2009

- Vous arrive t-il de tempêter à la réception d’un spam (courrier indésirable ou non sollicité) ?
- Vous arrive t-il de vous demander comment les spameurs ont eu votre adresse email ?
- Vous est-il arrivé de récevoir un courrier (souvent à connotation religieuse) vous promettant un miracle si vous le faites suivre à autant de personnes (dix ou vingt en général) dans un laps de temps donné au risque de voir un malheur s’abattre sur vous ? Le courrier est parfois accompagné de témoignages émouvants de gens qui ont connu la fortune après avoir ré-expedié le message ou d’autres à qui un malheur est arrivé pour ne pas l’avoir fait.
- Re-expédiez-vous (faites-vous suivre) ce genre de courrier en vous disant: « après tout ça ne coûte rien » ou encore « on ne sait jamais » tout en espérant secrètement tirer le gros lot ou pour éviter que le feu du ciel ne s’abatte sur vous ou les vôtres ?
- Avez-vous reçu un message menaçant votre adresse email (adresse Yahoo presque toujours) de fermeture si vous ne faites pas suivre, à votre tour, ce message à autant de personnes ?
- De manière générale, vous arrive t-il de jouer, en toute bonne foi, au facteur de service virtuel en « re-distribuant » (faire suivre) un message d’origine incertaine ou simplement d’y répondre ?
- Etes-vous au courant de l’existence d’ »objets technologiques » qu’on peut incorporer dans un email ?
 
Sachons que nous nous faisons, à notre insu et en toute bonne foi, les complices des spameurs en les aidant à enrichir, chaque jour, leur répertoire de nouvelles adresses. N’oubliez pas que la vente d’adresses (postales ou email) est une affaire lucrative (un bon répértoire d’adresses se vend cher !). Nous faisons donc le bonheur des spameurs qui non seulement nous inondent de courriers indésirables mais aussi s’emparent de nos mots de passe, lisent notre courrier et tout ce qui se trouve dans nos boîtes et même dans les fichiers de nos ordinateurs !
 
Visitez le site
http://fr.antispam.yahoo.com/spamtips  (cliquez sur le lien ou recopiez (collez) l’adresse web sur votre fenêtre) pour savoir ce que Yahoo dit des spameurs et de manières de se protéger, tant que faire se peut (sachant qu’une protection hermétique est impossible). Vous pourrez avoir l’impression de faire ce contre quoi on vous met justement en garde: pas de crainte, cette fois, car le message n’est pas d’origine incertaine et le site où vous vous dirigérez est plus que sûr (Yahoo lui-même). Dans le même ordre d’idées, faites suivre ce message (et surtout le lien) pour mettre le plus de monde en garde (on ne peut pas faire autrement que … comme les spameurs, malheureusement).
 
Chris.
 
 
A défaut d’aller sur
http://fr.antispam.yahoo.com/spamtips, voici les principales recommandations qui s’y trouvent:
 
Vous pouvez prendre certaines mesures pour éviter (ou limiter) le spam. Le spam peut être un intrus très envahissant. Avec les mécanismes anti-spam intégrés à Yahoo! Mail’ (et un peu de bon sens, ce nous qui soulignons), vous pourrez limiter la pollution de votre boîte aux lettres par le spam.
 
Voici quelques conseils :
 
- Protégez votre adresse mail — Vous devez accorder la même considération à votre adresse mail qu’à votre numéro de téléphone : communiquez-la avec prudence et discernement. Ne publiez pas votre adresse mail dans des pages publiques telles que les forums ou les salles de chat. Si vous devez impérativement fournir une adresse mail, créez une adresse secondaire (adresse ‘jetable’).
 
- N’ouvrez pas les spams, ou n’y répondez pas. Lorsque vous ouvrez un spam, vous risquez de signaler à l’expéditeur que votre adresse mail existe réellement. Dans certains cas, les spammeurs dissimulent des objets technologiques dans les mails ; ces objets leur permettent de déterminer que le destinataire a ouvert leur mail, que cette adresse mail existe réellement et qu’elle peut donc être revendue.
 
- Enfin, ne faites JAMAIS suivre les chaînes de lettres à d’autres utilisateurs. Merci pour eux !
 
- Ne cliquez jamais sur les liens contenus dans les spams. Si vous cliquez sur l’un de ces liens, vous risquez de signaler à l’expéditeur que votre adresse mail existe réellement (dans la foulée, vous risquez également de vous exposer à des tentatives de phishing).

Publié dans Actu des TIC | 1 Commentaire »

Des équipements de télé-enseignement et de télémédecine de l’Inde pour la RDC

Posté par mediatic le 26 janvier 2009

Un don d’équipements de télé-enseignement et de télé-médecine, octroyé par l’Inde à
la RDC, dans le cadre de la coopération entre les deux pays, arrive à Kinshasa en mars prochain. Le ministre des Postes, Téléphone et Télécommunications (PTT), Louise Munga, l’a annoncé vendredi 23 janvier à l’aéroport de Ndjili, à son retour à Kinshasa en provenance de l’Inde où elle avait effectué une mission d’une semaine dans le cadre de la sensibilisation des opérateurs économiques indiens à investir en République Démocratique du Congo dans le domaine de la nouvelle technologie de l’information et de la communication.

Mme Munga qui était accompagnée des administrateurs-délégués généraux du Réseau National des Télécommunications par Satellite (RENATELSAT) et de l’Office Congolais des Postes et Télécommunications (OCPT), n’a déterminé ni la quantité ni le coût des équipements. Elle a néanmoins fait savoir que cette nouvelle technologie, qui permettra d’instaurer des conférences-video entre l’Inde et
la RDC au niveau notamment des chercheurs, des étudiants et des médecins, cadre avec l’objectif du millénaire qui exige notamment l’interconnexion en matière de l’information et de la communication entre différents pays au bénéfice des populations.

Agence Congolaise de Presse 

 

Publié dans News | Pas de Commentaire »

L’affaire de la pub qui a fait trembler Kinshasa

Posté par mediatic le 21 janvier 2009

 

Nombreux sont ceux qui en rient à postériori. D’autres expriment leur surprise qu’une affaire aussi simple, aussi banale, ait pris de telles proportions. De quoi s’agit-il ? Début janvier, des banderoles flottent dans les principales avenues de Kinshasa. On y voit des traces de pas et un message : « rendez-vous le 19 janvier ». La communication est intense parce qu’on voit ces banderoles et ces affiches pratiquement dans toute la ville. On en parle dans les taxis, dans les marchés, dans les maisons. Et c’est toute la ville qui s’interroge : de quoi s’agit-il ? Personne ne trouve de réponse à donner. 

Dans ce contexte kinois dominé par la guerre à l’Est du pays et une certaine tension politique et où la radio-trottoir adore exploite ce genre de situations, les interprétations deviennent alors multiples et aussi invraisemblables les unes autant que les autres. 

Pour certains, ce message annonce la date à laquelle les rebelles de Nkunda ont prévu d’entrer dans Kinshasa. D’ailleurs, ajoutent-ils, les traces de pas sur les banderoles et les affiches, ce sont en fait des traces de bottes militaires. Pour d’autres, il s’agit d’un mouvement politique de l’opposition qui donne rendez-vous à ses militants pour organiser à cette date une manifestation dans les rues de Kinshasa. 

Dès lors, l’affaire prend d’autres tournures. Et elle s’invite sur la table des décideurs. Au cours d’une plénière de l’assemblée nationale, un député évoque le sujet, dénonçant l’inquiétude qu’elle suscite au sein de la population. Le gouverneur de la ville de Kinshasa est invité à tirer les choses au clair. Ce qu’il s’empresse de faire. Les renseignements qu’il rapporte n’ont rien à voir avec les rumeurs propagées par la radio-trottoir. Il s’agit simplement de… la publicité d’une société de télécommunication qui devait fêter, à cette date, ses deux ans d’existence. Elle entendait, par ce message, préparer l’opinion. De ce point de vue, c’est vraiment réussi puisque toute la ville en a parlé, du commun des kinois aux autorités politiques en passant par les services de sécurité. Seulement, l’agitation que cette campagne de communication a suscité montre à suffisance que la paix des esprits est encore à réaliser. Il reste à savoir si le concepteur de cette campagne de communication a reçu, de son employeur, un encouragement au regard des résultats plus que probants qu’il a obtenus.     

Publié dans News | Pas de Commentaire »

12
 

blogbladi |
sofianelebossdu0120041995 |
LA GUILDE DES RIRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rachida & Houria Hammadi
| magali10
| boumerdes