• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 10 décembre 2008

RTNC : suspendu, Ntumba Matulu s’explique

Posté par mediatic le 10 décembre 2008

Il est présenté comme l’homme par qui le scandale est arrivé à la RTNC. Crispin-Médard Ntumba Matulu, sous-directeur de la Rédaction TV a été suspendu après la diffusion d’un reportage sur une manifestation de Congolais de Paris. Cause de la suspension : certains des manifestants brandissaient des pancartes demandant le départ du président Kabila.

 

Africa News de ce matin vient de publier une tribune libre dans laquelle l’homme se risque à une explication sur « ce qui se passe à la RTNC ». Il aurait bien voulu se taire, écrit-il, mais il tient à apporter un rectificatif pour dissiper la confusion.

 

« La direction de l’entreprise me reproche d’avoir diffusé le vendredi 14 novembre 2008 dans l’édition de 20h00 un élément sur la marche de colère des RD-Congolais vivant à Bruxelles. On indique que dans cet élément, il y avait une petite pancarte enfouie, in fine, dans les manifestants, qui invitait le président de la République à décrocher et à partir. C’est cela qui a courroucé toutes les âmes sensibles », résume-t-il.

 

Depuis, ajoute le « suspendu jusqu’à nouvel ordre », nous sommes au ban des accusés, chacun y allant avec son interprétation. Pourtant, il précise avoir procédé à un toilettage réglementaire de ce reportage.  Ce qui, en clair, signifie avoir éliminé toutes les parties qui pouvaient « réellement » poser problème. Pour le reste, et face à ceux qui voient des soubassements politiques derrière le reportage, il estime qu’il n’y a pas péril en la demeure, d’autant que « ce ne sont pas des clameurs et autres sirènes qui viennent de Bruxelles, Londres et Paris qui viendront déplacer les montagnes en RD-Congo. Nos institutions sont issues des urnes. Le président de la République a un mandat régulier à remplir, ce n’est donc pas une pancarte qui le fera partir ».

 

Ayant présenté ses moyens de défense et restitué les faits dans un contexte moins passionnel, il invite « toutes les bonnes consciences à se joindre à moi dans cette démarche qui consiste à supplier le chef de l’Etat pour qu’il nous accorde son pardon paternel pour ce dérapage indépendant de notre bonne volonté ». Et il en profite pour « condamner la surdité et la cécité de certains cadres qui croient à tort qu’ils doivent indéfiniment privilégier leurs seuls intérêts égoïstes ». Sa conclusion est de la même nature : « Pour tout dire, il y a lieu de croire qu’un mauvais vent souffle sur la RTNC. Une thérapeutique de choc s’impose afin d’extirper le mal. Car le mal, il y en a. pour éviter des spéculations, je souhaite que les services de contrôle s’y attèlent, ils en découvriront les origines ».

 

Voilà un appel qui s’il est pris au sérieux, annonce une tempête dans « la chaîne mère ». Il y a lieu de signaler, par ailleurs, que les 11 journalistes suspendus dernièrement de la chaîne ont été réhabilités sur demande du ministre de
la Communication et Médias, Lambert Mende, les griefs retenus contre eux n’ayant pas été clairement démontrés.     

Publié dans News | 1 Commentaire »

 

blogbladi |
sofianelebossdu0120041995 |
LA GUILDE DES RIRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rachida & Houria Hammadi
| magali10
| boumerdes