• Accueil
  • > Archives pour octobre 2008

A peine dix ministères congolais en ligne

Posté par mediatic le 2 octobre 2008

Le ministère congolais de la Justice et des Droits Humains a lancé hier avec pompe son site internet (www.justice.gov.cd). Il vient s’ajouter sur la jusqu’ici courte liste des ministères congolais – à peine 10 sur 33 – qui ont décidé d’exister sur la toile. Une illustration de la difficulté de circulation de l’information officielle en République Démocratique du Congo.

Pour les journalistes, les chercheurs et autres simples personnes intéressées, il faut donc se rendre dans ces administrations pour espérer recueillir la moindre petite information. Lorsqu’on connaît la tendance des administratifs et des politiques congolais à confondre renseignement et secret d’Etat, on comprend la difficulté à laquelle sont confrontés les professionnels des médias dans la quête de l’information.

Pourtant, l’article 24 de la Constitution de la RDC garantit la libre information à tous les Congolais. Mais, dans la pratique, c’est le parcours du combattant. Les journalistes à la quête de l’information sur le fonctionnement des institutions s’entendent parfois demander de quoi ils se mêlent. Comment, dès lors, informer le peuple qui est présenté comme le souverain primaire à qui les mandataires politiques doivent rendre compte ?

 

Peut mieux faire

 

Les deux premières institutions de la République (www.presidentrdc.cd, www.parlement-rdc.org) disposent de leurs sites internet bien fournis mais dont les mises à jour ne se font pas toujours à temps alors que la disponibilité de certains contenus fait parfois défaut. Ce qui fait que certaines rubriques restent encore vides pour des informations dont le public tout autant besoin. Le site du Président de la République n’est, par exemple, pas à jour concernant les textes légaux  alors que la rubrique figure sur en bonne place sur la page d’accueil. Par ailleurs, il n’existe pas encore un portail national où ceux qui cherchent des informations sur la RDC peuvent facilement se retrouver.

Au cours d’une de ses réunions, le gouvernement avait décidé d’encourager l’informatisation des services publics. D’autre part, le ministère des Postes, Téléphone et Télécommunications s’est investi pour la finalisation d’une législation adaptée dans le domaine des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Mais, le processus paraît d’une certaine lenteur et les résultats se font encore attendre. Conséquence : la RDC accuse encore un important retard dans sa connexion aux autoroutes de l’information.

 

 

Publié dans News | 3 Commentaires »

12
 

blogbladi |
sofianelebossdu0120041995 |
LA GUILDE DES RIRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rachida & Houria Hammadi
| magali10
| boumerdes