• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 29 septembre 2008

Journaliste en danger dénonce l’attaque armée contre Molière TV

Posté par mediatic le 29 septembre 2008

Il y a trois jours nous annoncions un rebondissement dans l’affaire Molière TV contre TVS1. Nous ne savions pas qu’elle allait continuer à rebondir. Le dernier épisode de cette saga médiatique est cette « attaque armée opérée contre les installations de la chaîne de télévision privée Molière TV et qui s’est soldée par la rafle de tout le matériel de diffusion et le passage à tabac, sous menace des armes, de deux cameraman trouvés sur les lieux », selon un communiqué de Journaliste en Danger (JED). 

L’association de défense de la liberté de la presse rapporte en effet que, dans la nuit du vendredi 26 septembre 2008 peu après 2h00 du matin, une douzaine de Policiers en tenue et cagoulés ont débarqué, à bord de trois jeeps de la police de couleur blanche avec gyrophares et une Pick-up double cabine, dans le quartier Binza Pigeon à Kinshasa/Ngaliema où se trouvent logés, depuis quelques temps, les studios de Molière TV. Après avoir coupé l’électricité dans le quartier et dispersé les gens qui veillaient à un deuil, les policiers ont forcé l’entrée des studios de la chaîne de Télévision et emporté l’émetteur, les caméras et micros, les tables de mixage audio et vidéo, un PC de montage, des cassettes et DVD ainsi qu’un générateur. 

L’attaque contre les installations de Molière TV – dont les raisons officielles ne sont pas connues – intervient près de deux semaines après celle des installations de Global TV qui s’est produite dans des conditions similaires. 

Face à la multiplication et à la banalisation de ces actes de violence contre les médias, JED considère qu’un nouveau silence des autorités politiques et judiciaires congolaises équivaudrait à une prime à l’impunité et une caution donnée à ce qui apparaît, ni plus ni moins, comme une violence d’Etat contre des médias qui dérangent. 

L’association demande par conséquent au Procureur Général de la République, M. Mushagalusha Ntayondezi et à l’Auditeur Général des FARDC (Forces Armées de la RD. Congo), le Général Ponde Isambwa de diligenter toutes affaires cessantes, une enquête sérieuse afin d’identifier les exécutants et les commanditaires de cette énième attaque d’un média en pleine nuit par des éléments armés identifiés comme appartenant aux services de sécurité. 

Il y a lieu de rappeler que l’attaque contre Molière TV intervient quelques jours après que le responsable de cette chaîne, se fondant sur la décision de justice en sa faveur, avait commencé à émettre. 

 

Publié dans News | Pas de Commentaire »

 

blogbladi |
sofianelebossdu0120041995 |
LA GUILDE DES RIRES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rachida & Houria Hammadi
| magali10
| boumerdes